< Chercheurs

ROY, Élise, MD MSc

Conduites addictives et leurs conséquences sociosanitaires.Importance de la recherche

Les travaux d’Élise Roy portent sur les conduites addictives et leurs conséquences sociosanitaires. Elle mène des études qui s’inscrivent dans une perspective de santé publique, tenant compte des aspects biopsychosociaux de la toxicomanie et combinant les méthodes qualitative et quantitative.

Les objectifs principaux de son programme de recherche sont de:
1) décrire et comprendre les trajectoires de consommation de substances psychoactives (incluant l’usage non médical des médicaments) chez les personnes vulnérables, dont les jeunes de la rue, les usagers de drogues injectables, les usagers de crack;
2) développer et évaluer des interventions visant à prévenir la progression et l’aggravation de la consommation problématique de substances ainsi que les conséquences sociosanitaires de celle-ci.

Élise Roy mène présentement des études portant sur les conduites à risque de VIH et d’hépatites infectieuses et les facteurs associés (santé mentale, itinérance, etc.) et sur l’évaluation d’interventions préventives destinées aux groupes ciblés par son programme.

Chaire de recherche en toxicomanie.

Réalisations représentatives

  • Chaire de recherche en toxicomanie: continuum d’interventions auprès d’une population particulièrement vulnérable, visant à prévenir le développement de la consommation problématique sévère et persistante et de ses méfaits. Approche interdisciplinaire (épidémiologie descriptive et analytique, psychologie sociale, anthropologie et sociologie).
  • Collaboration avec plusieurs partenaires du réseau communautaire, institutionnel et universitaire: a) étude multiméthodolo-gique (épidémiologie et anthropologie) sur la présence accrue du crack au centre-ville de Montréal et son impact sur le décours des épidémies du VIH et de l’hépatite C; b) développement et évaluation d’une intervention unique au monde, visant la prévention du passage à l’injection de drogues chez les jeunes à risque; c) étude de cohorte prospective sur la trajectoire résidentielle et la santé des jeunes sans-abri, incluant les liens entre les troubles mentaux, la consommation de substance et la stabilité résidentielle; d) première campagne de prévention du passage à l’injection de drogues réalisée auprès des jeunes de la rue; e) présidence du séminaire international d’experts dans le domaine de la recherche sur les modes de consommation de drogues (2007).

Savoir-faire

  • Santé publique: risques d’infections transmissibles sexuellement et par le sang liées aux conduites addictives.
  • Méthodes quantitatives en épidémiologie et méthodes qualitatives (interactionnisme symbolique et ethnographie).
Professeure titulaire
Sciences de la santé communautaire – Toxicomanie
Centre de recherche – Hôpital Charles LeMoyne
Longueuil
xx@usherbrooke.ca
(450) 463 1835 #61823
(450) 670 9016

Publications représentatives

  • Roy É, Arruda N, Vaillancourt É, Boivin JF, Morissette C, Leclerc P, Alary M, Bourgeois P. (2011). Drug use patterns in the presence of crack in downtown Montréal. Drug and Alcohol Review. Prépublication.
  • Roy É, Boivin JF, Leclerc P. (2011). Initiation to drug use injection among street youth: a gender-based analysis. Drug and Alcohol Dependence, 114 (1), 49-54.
  • Roy É, Nonn É, Haley N. (2008). Transition to injection drug use among street youth: a qualitative analysis. Drug and Alcohol Dependence, 94, 19-29.