< Chercheurs

BERTRAND, Karine, PhD

Consommation problématique de psychotropes, jeunes et problèmes concomitants de santé.

Au Québec, près de 12% des élèves du secondaire sont aux prises avec une consommation de psychotropes à risque ou déjà problématique. Les conséquences sont très nombreuses: comportements suicidaires, comorbidités psychiatriques, infections transmissibles sexuellement et par le sang, problèmes familiaux, etc. Les études portant sur les trajectoires de toxicomanie des jeunes et tenant compte des interrelations complexes avec divers autres problèmes concomitants de santé sont rares. Peu d’interventions et de services spécifiques et adaptés ont été développés pour cibler de façon intégrée la toxicomanie et les problèmes concomitants de santé.

Psychologue, Karine Bertrand est professeure agrégée aux programmes d’études et de recherche en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke. Chercheure régulière au Centre de recherche – Hôpital Charles-Le Moyne, aussi associée à la la Chaire de recherche en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke, ses activités de recherche portent sur deux grands thèmes: la compréhension des facteurs influençant le processus de changement au cours des trajectoires des personnes aux prises avec des conduites addictives ainsi que l’évaluation de l’efficacité des services leur étant destinés. Plusieurs de ses travaux s’intéressent plus particulièrement aux jeunes toxicomanes ainsi qu’aux problèmes concomitants de santé physique et mentale associés à leur usage problématique de psychotropes

Réalisations représentatives

  • Bertrand K, Nadeau L, Flores Arenda J. (sous presse). Femmes, toxicomanie et inadaptation sociale grave: l’intégration des services au long cours. In S. Brochu, M. Landry, C. Patenaude. L’intégration des services en toxicomanie. Québec: Presses de l’Université Laval.
  • Bertrand K, Roy É, Dufour M, Boivin JF, Martin I, Vaillancourt É, Vandermeerschen J. (2010). Substance use, mental, and concurrent disorders among Montréal street youth. International Conference on Urban Health (ICUH). New York, États-Unis.
  • Bertrand K, Beaumont C, Durand G, Massicotte L. (2006). Les services de réadaptation offerts par les CRPAT aux jeunes et à leur entourage dans le cadre du programme dépendances. Pratiques gagnantes et offre de services de base. Fédération québécoise des centres de réadaptation pour personnes alcooliques et toxicomanes (FQCRPAT). Montréal (QC), Canada.

Savoir-faire

  • Abus et dépendance à l’alcool et aux drogues, trajectoires de réadaptation et de services en toxicomanie, entretien motivationnel, adolescents et jeunes de la rue, utilisateurs de drogues injectables, troubles concomitants, parentalité et toxicomanie, intégration des services, études évaluatives, études qualitatives.
  • Membre de l’Ordre des psychologues du Québec, psychologue clinicienne, expertise en intervention auprès des adolescents toxicomanes et en entretien motivationnel.
Professeure titulaire
Sciences de la santé communautaire – Toxicomanie
Centre de recherche – Hôpital Charles-Le Moyne
Longueuil
karine.bertrand@usherbrooke.ca
(450) 463 1835 #61604
(450) 463 6578

Publications représentatives

  • Bertrand K, Dufour M, Wright J, Lasnier B. (2008). Adapted couple therapy (ACT) for pathological gamblers: a promising avenue. Journal of Gambling Studies, 24, 393-409.
  • Bertrand K, Nadeau L. (2006). Trajectoires de femmes toxicomanes en traitement ayant un vécu de prostitution: étude exploratoire. Drogues, Santé et Société, 5 (2), 79-109.
  • Bertrand K, Nadeau, L. (2006). Toxicomanie et inadaptation sociale grave: perspectives subjectives de femmes en traitement quant à l’initiation et la progression de leur consommation. Drogues, Santé et Société, 5 (1), 9- 44.